Simonetta

de Anne-Sophie Grac, création 2021

À mesure que notre idéal du corps humain normal se rapproche du cyborg – créature mi-humaine mi-technologique, soumise à une profonde correction par l’informatique – nous nous mettons à poursuivre un idéal de perfection que la chair ne peut atteindre.

Susan Bordo

mise en scène

Anne-Sophie Grac

collaboration artistique

Charles Chauvet

scénographie

Anne-Sophie Grac

costumes

Anne-Sophie Grac

création lumière

Léa Maris

création vidéo

Julien Desbrosses

création sonore

Antoine Prost

infographie, effets spéciaux

Alexandre Rey

transformation physique

Ariane Morgenstern

chorégraphie

Jérémy Martinez

crédit photo

Abigail Jaquier

Simonetta* met en scène le voyage organique et psychique d’une femme à travers les siècles. Il est interprété par une comédienne seule en scène, dont le corps est traversé par une série de figures, inspirées des plus grandes icônes féminines qui ont marqué l’histoire de l’art, la mode, le cinéma, ou encore la publicité.

En suivant une chronologie de temps, le spectacle est construit sur l’apparition d’images scéniques fortes, se référant tour à tour aux grandes périodes qui ont marqué l’histoire de l’humanité : Antiquité, Renaissance, Âge moderne, Époque contemporaine, XXI ème siècle, jusqu’à un futur proche.

Chaque tableau fait renaître l’atmosphère d’une époque singulière à travers l’incarnation de six femmes célèbres, dont les parcours ont largement contribué au maintient des stéréotypes véhiculés autour du corps féminin au cours des siècles.

Grâce à l’évolution expérimentale et poétique d'un même corps, objet de tous les fantasmes et de toutes les transgressions ; le spectacle interroge la notion même de « beauté » et les critères qui en découlent. Comment les corps et les modèles de beauté ont-ils évolués au cours de l’histoire ? Qu’en est-il aujourd’hui, à travers l’omniprésence des médias numériques dans le quotidien de chacun ? Et pour demain, quel idéal se profile avec l’avènement du transhumanisme ?

En partant du constat que la beauté a toujours eu une place centrale dans l’évolution de l’humanité, Simonetta dresse un parallèle entre les représentations picturales du corps dans l’histoire de l’art et les images numériques que nous fabriquons aujourd’hui.

*Le titre du spectacle fait référence à Simonetta Vespucci, femme noble de la Renaissance et muse du peintre Sandro Botticelli. Considérée comme la plus belle femme de son époque, elle servit de modèle pour de nombreux tableaux, dont le plus célèbre est « La naissance de Vénus »

Distribution

Historique

Les photos ci-dessus ont été prises pendant la résidence d'avril 2019 (Les Subsistances).

Simonetta est soutenu depuis avril 2019 par les Nouvelles Subsistances de Lyon et le laboratoire Erasme dans le cadre des Classes Culturelles Numériques - projet de transmission artistique mené avec six classes de Collèges de la Métropole de Lyon.

La compagnie recherche actuellement des partenaires artistiques et financiers pour la création du spectacle prévue en novembre 2021.

Télécharger le dossier artistique

  • Octobre/Novembre 2021

    Résidence de création (lieu à déterminer)

  • Mars 2021

    Résidence numérique (lieu à déterminer)

  • Mars 2021

    Résidence de recherche, Les Nouvelles Subsistance

  • Mai/juin 2020

    Résidence de recherche, Les Nouvelles Subsistances (sortie de résidence le 3 juin 2020)

  • Avril 2020

    Résidence d'écriture

  • Avril 2019

    Résidence de recherche, Les Nouvelles Subsistances - dans le cadre du dispositif AURA (- )sortie de résidence le 30 avril 2019)

  • Décembre 2018

    Résidence de recherche - Théâtre des Clochards Célestes / Labo NRV